Blog

Liberté, Autonomie et Responsabilité

Suite aux rencontres nationales des Accouchements Accompagnés à Domicile, je reviens encore plus convaincue de l’importance de retrouver notre liberté d’enfanter. Mais la liberté qu’est ce que c’est ?

Dans le petit Robert , on peut lire « Situation d’une personne qui n’est pas sous la dépendance de quelqu’un (opposé à esclavage, servitude), ou qui n’est pas enfermée (opposé à captivité) ». Mais aussi « Possibilité, pouvoir d’agir sans contrainte ; autonomie.« 

Auto-nomie : se donner ses propres règles, pouvoir choisir librement. Comment faire un choix libre lorsque l’on manque d’informations, lorsque la peur, la soumission domine la relation ? Et si nous nous souvenions de ce qu’exprime Céline Lemay, les Sages-femmes, médecins, gynécologues… sont là pour les femmes, à notre service et non l’inverse.

Être libre c’est pouvoir donc choisir par soi-même. Thérèse Bertherat cite : « Elle (Françoise Mézières) nous expliqua que le but final de notre travail était de rendre le sujet autonome, maître de son corps. Mais cette indépendance, il ne peut la gagner qu’en devenant conscient de l’organisation de ses mouvements. Il faut qu’il se connaisse lui-même et qu’il accepte la responsabilité de se connaître mieux que personne »

Être libre, apprendre à se connaître, apprendre à s’écouter. Au cœur de ma mission d’accompagnante, cette confiance que vous êtes capables, que vous avez en vous les réponses, que vous pouvez découvrir votre force en prenant le temps d’ouvrir votre cœur et votre corps à ce qui résonne pour et en vous.

Choisir c’est également renoncer. Ainsi, lorsque l’on choisit librement on accepte les conséquences de notre choix ; nous sommes responsables. Qui mieux que nous pouvons être responsable de nous même.

La responsabilité peut faire peur, fuir, et dans notre société elle est de plus en plus renvoyer sur autrui. Dès l’enfance on remarque cette posture d’aller mettre la faute sur l’autre… Aujourd’hui, c’est l’une des raisons pour lesquelles les SF qui accompagnent les AAD ont des difficultés à se faire assurer car les assureurs se protègent des « procès à tout va », jugeant que la France s’américanise en ce sens que sa population porte plainte de plus en plus…

Alors oui, je suis à la fois confiante et en colère. Confiante en chacune des femmes et en colère contre la peur et notre fuite face à la responsabilité ! Être pleinement libre c’est être responsable… alors je vous, je nous invite à faire ce chemin pour grandir, nous épanouir et rayonner tout ce que nous avons à offrir ! Assumons notre puissance de mère, acceptons ce rite de passage ! ça en vaut la peine !

NB : chacun(e) à à parcourir son propre chemin, chaque pas est important, la route n’est pas toujours droite… écoutez vous, prenez ce qui fais sens pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.